baniere docsanscible.fr

Accueil > Numérique > Confidentialité > Le blocage des requêtes entre les sites

Le blocage des requêtes entre les sites

Pour Firefox

jeudi 8 février 2018, par jules

Des requêtes entre les sites

Lorsque vous visitez un site au XXIe siècle, il y a fort peu de chances que celui-ci héberge l’intégralité des contenus et services qui s’assemblent pour former la ou les pages Web que vous consultez. Pour plusieurs raisons parmi lesquelles on doit pouvoir citer la fainéantise et le je-m’en-foutisme, la radinerie et l’appât du gain, le corporatisme et l’association de malfaiteurs, celui-ci délivre, directement à votre navigateur un minimum, et pour instruction d’aller quérir lui-même à différentes adresses sur le Web les contenus et services manquants en toute invisibilité pour l’utilisateur et sans grand égard pour la force de sa connexion. Ce que l’on appelle en anglais les "Cross-sites requests", les requêtes entre-sites.

À quoi servent les requêtes entre les sites ?

Basiquement on peut dire que cela sert à un visiteur à récupérer des contenus : des vidéos, des images, des polices d’écriture, des exécutifs voire des programmes, des objets (barres, boutons, animations...), des bibliothèques nécessaires à certains programmes ; ce sont en outre des publicités, des zones de commentaires et leurs gestions, des services, de logins, de règlements, des captchas, des boutons de partage réseau, des contrôles des visites... qui ne sont pas hébergés sur le site même.

Pourquoi des requêtes entre sites ?

Parfois certains contenus sont propriétaires et il n’est pas possible de les héberger sur le site, parfois certains services peuvent être un peu lourds pour un site alors que certains les sous-traitent à des tarifs intéressants, parfois certaines choses sont complexes ou difficiles à maintenir pour une petite structure, parfois certaines choses sont contraignantes à déployer et/ou maintenir, mais souvent, et il est nécessaire de le signaler, c’est la fainéantise, l’économie de bande passante serveur ou de taille de l’espace d’hébergement, et souvent aussi l’appât du gain dans le cas des publicités ou la vente de la donnée - le pétrole du 21e siècle - de connexion visiteurs qui font générer ces requêtes.

Conséquences

Outre que le navigateur passe beaucoup de temps à établir ces multiples connexions et télécharger tout un tas de contenus dont beaucoup sont inutiles, partout où le navigateur se connecte - volontairement ou pas - il est traqué, des cookies sont placés, des objets dans le cache sont placés, des pixels espions sont placés, il est ensuite pisté sur la Toile à l’aide de ces objets, des graphiques sont dressés, de l’argent est fait et bien sûr la source - le visiteur - n’en voit jamais là couleur !
Et encore, nous ne sommes que dans une logique commerciale pacifique. Reste à imaginer ce qui pourrait se passer avec certains gouvernements, disons plus radicaux...

bloquer les requêtes entre les sites

Déjà comment ça marche ces requêtes entre sites ?

Les serveurs auxquels vous vous connectez directement, volontairement, ne vous envoient pas à proprement parler les pages telles que vous les voyez. Ils vous envoient : d’abord du code sous forme de fichiers texte que votre navigateur interprète pour générer la page, ensuite souvent des images pour illustrer et parfois même des flux.
C’est dans le code que sont placées les adresses auxquelles votre navigateur va se connecter sans forcement vous en informer.
Et il en va souvent de même avec les serveurs auxquels vous vous connectez sans le savoir : certains vous envoient encore ailleurs vous connecter,, et ainsi de suite. Pour télécharger la simple page d’accueil de certains site on a franchement l’impression de faire le tour du Web de façon infernale !

Pourquoi bloquer les requêtes entre les sites ?

Pour la confidentialité ? :-)
Pour ne pas être à poil sur le web ? :-)

Comment bloquer les requêtes entre les sites ?

À moins de disposer de connaissances il est difficile de bloquer sans outils les requêtes entre les sites. Mais plusieurs plugins de navigateur savent faire cela. Certains ne bloquent que les publicités, d’autres que les boutons de partages, d’autres limitent le pistage de ceci ou de cela. Peu permettent un blocage satisfaisant, mais certains developpeurs tout de même révoltés par ces pratiques douteuses ont développé des plugins qui font cela.

Que se passe-t-il si je bloque les requêtes entre les sites ?

Sur certains sites pas grand chose puisqu’ils hébergent la grande majorité des contenus qu’ils fournissent. Ainsi sur le "docsanscible.fr" vous manquera quelques vidéo propriétaires qui doivent se compter sur les doigts d’une main.
Sur d’autres sites par contre ce risque d’être plus critique :

Voir carrément dramatique :-D

Hein Wixx qui fait même de la pub à la télé ? :-)

Systématiquement vous perdrez les publicités si le site en fait arborer, dans certains cas des images, dans d’autres le site sera carrément défacé. Ce sera à vous de cliquer sur l’icône de l’extension et de libérer certaines requêtes de votre choix afin de récupérer les contenus qui vous intéressent le cas échéant. Un petit apprentissage de qui fournit quoi sur le Web en quelques sortes ;-)

Bloquer les requêtes

Deux manières de procéder :

  • Par listes noires : l’extension utilise un ou des listes d’adresses dont elle bloque l’accès à votre navigateur. Ces listes étant choisies pour éviter de casser l’affichage des sites, ce type de blocage est plus adapté aux débutants,
  • Par listes blanches : l’extension bloque d’abord toutes les requêtes, et c’est à l’utilisateur de gérer sa liste des sites tiers auxquels il autorise son navigateur à se connecter. C’est moins facile, mais beaucoup plus sécure. À réserver à des internautes avertis.

Les listes noires

Deux principaux : Ghostery et uBlock.

Ghostery est plus un bloqueur de publicité et de trackers qui fonctionne avec une seule liste, mais :

  • il bloque aussi les requêtes à l’intérieur d’un même site qu’il juge inopportunes,
    il n’est pas libre mais propriétaire et même, créé et maintenu par des publicitaires, ce qui à mes yeux le rend hautement suspect !
    Ceci dit Ghostery est une bonne extension pour la tranquillité de la navigation. Il est également possible de libérer certaines requêtes mais pas d’en rajouter.

uBlock fonctionne sur le même principe mais possède plusieurs listes maintenues par des bénévoles. Vous pouvez également paramétrer certaines requêtes manuellement.

Les listes blanche

Deux extensions là aussi : uMatrix, et TPRB.

uMatrix bloque tout par défaut, et c’est à vous de libérer les requêtes vers les contenus qui vous intéressent. Perso je n’aime pas son interface mais ce n’est qu’une question de gouts personnels.

TPRB est le retour surprise d’une extension de blocage des requêtes qui était pourtant récente : 3PRB
3PRB était arrivée peu après la nouvelle version de Firefox Quantum, en remplacement de l’extension "Requestpolicy" qui ne semblait pas pouvoir être portée sur Firefox Quantum et dont le manque se faisait cruellement sentir. Mais le développeurs japonnais de 3PRB a subitement disparu et, plus maintenue, l’extension avait été retirée de Firefox add-ons. La revoici à présent avec un nom à peine changé pour notre plus grand bonheur. Ah, blocage des requêtes lorsque tu nous tient... :-)

Alors je vous avais mis ici la dernière version de 3PRB à installer manuellement dans Firefox puisqu’on ne la trouvait plus :-)

Mais le mieux est sans doute que vous passiez par le lien au début de ce paragraphe ;-)

Que dire de TPRB ? Et bien TPRB bloque basiquement toutes les requêtes, et c’est à l’usager de les libérer :-)

Cerise sur le gâteau avec TPRB : il est possible de bloquer les JavaScripts !

Voilà !

Restez prudent sur le Web et amusez-vous bien :-)

Si vous utilisez encore la vieille version 52 de Firefox ou Firefox ESR ou même Tor alors il vous est encore possible d’installer RequestPolicy ici en version "Continued".

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.