baniere docsanscible.fr

Accueil > Sociétale > Sociale > Un martyr ? Quel Martyr ?

Un martyr ? Quel Martyr ?

jeudi 29 mars 2018, par jules

La course aux médailles, au paradis, aux 70 vierges

Mercredi 7 janvier 2015 vers 11h30, une poignée de cabossés de la vie mal aiguillés mais bien rancardés entrent armées à l’intérieur d’un immeuble, poussent la porte de la salle de rédaction de Charlie Hebdo et ouvrent le feu sur Charb, Cabu, Bernard Maris, Tignous, Wolinski, Honoré... Euu nan attendez c’est pas ça.

Mardi 11 septembre 2001 entre 6h et 7h40 du matin plusieurs déterminés plus ou moins barbus prennent place normalement à bord d’avions, euu nan attendez c’est encore pas ça.

Jeudi 14 décembre 1911, Bonnot, Garnier et Callemin volent une automobile, une Delaunay-Belleville 1910 12 CV avec laquelle ils s’emparent le lendemain d’une partie de la recette de la Société Générale en blessant le caissier.

Lundi 19 décembre 2016 Anis Amri abat le conducteur polonais dans la cabine de son camion, démarre, puis fonce dans la foule d’un marché de Noël à Berlin avant de s’enfuir et d’être finalement abattu quatre jours plus tard à Milan.

Dimanche 18 décembre 2016, un rebelle Houthi se mêle à des soldats qui attendent de percevoir leur solde et actionne les explosifs qu’il porte sur lui.

Mercredi 25 octobre 1944 à 10h53 le lieutenant Yukio Seki précipite son Zéro sur le pont de L’USS St. Lo et provoque une série d’explosions qui l’envoie par le fond en une demi-heure.

Vendredi 23 mars 2018, le chef coëtquidan (c’est comme cela que l’on appelle les élèves de l’école Saint Cyr) avec de vrais morceaux d’Irak dans son curriculum vitae, à la tête d’une brigade de Gendarmes sur les traces d’un forcené qui a ouvert le feu sur plusieurs personnes, entre dans le supermarché ou celui-ci s’est retranché avec comme seule arme son téléphone portable qu’il laissera ouvert pour que les copains puissent entendre ce qui lui coûtera vraisemblablement gorge, à moins que ce ne soit une périlleuse tentative de neutralisation de sa part, en échange d’une otage.

À tous ces martyrs on avait inculqué que la raison, la détermination, la force... ne pouvaient qu’être de leur côté, ce qui est manifestement une lourde erreur. Les parcours jusqu’au glorieux faits d’armes apparaissent être de violents cul-de-sacs ensanglantés. Sans doute pensaient-ils que la trahison de l’homme les grandirait en temps qu’hommes ? Lourde erreur là encore puisqu’ils ne sont à présent plus rien.

À quoi servent les martyrs ?

À défendre une cause, normalement humaine. Cela peut paraitre paradoxal de compromettre la vie humaine pour la défendre, d’ôter la vie pour la sauver, mais ainsi résonnent les militaires, paramilitaires et autres gens d’armes à qui l’on a demandés de laisser les cerveaux à la porte des casernements.

Comment devenir Martyr ?

Pour devenir martyr il faut commencer par épouser une cause qui en nécessite. La formation est ensuite assurée :)
Parfois et même souvent c’est l’état c’est à dire la communauté qui assure cette formation. Fonctionnaire-martyr en quelques sortes ;)
Il vous y sera inculqué l’article 1 de n’importe quel code militaire "L’engagement réclame le sens du sacrifice, jusqu’au sacrifice suprême s’il le faut" qui s’applique parfaitement par exemple au palestinien qui déclenche sa bombe à un contrôle israélien.

Quelle différence y a-t-il entre un Martyr ?

La notion est subtile et délicate à comprendre, mais puisque vous êtes parvenus jusqu’ici lançons l’explication.

Le martyr ne peut être que d’un seul côté : le sien. Le bon ! Les voisins géographiques rebaptisés "ennemi" pour l’occasion ne peuvent en aucun cas avoir de martyrs. Quelques soient les actions suicides engagées leur martyrs ne restent que de vulgaires terroristes.

Y a-t-il de bons et de mauvais martyrs ?

La réponse est "Non, il n’existe pas de mauvais martyr" puisque "l’ennemi" s’évertue à cultiver les terroristes plutôt que les martyrs. Le mauvais martyr n’existe donc pas. Même celui qui, en voulant devenir martyr, manque voire se trompe de cible, n’obtient juste pas le titre de martyr ce qui est regrettable pour lui ; son geste est alors qualifié d’acte suicidaire désespéré, il sombre dans l’oubli et on passe à autre chose.
À contrario il semble exister de trèèès bons martyrs, et il apparaitrait que le prix des obsèques pour la communauté soit un premier indicateur plutôt parlant ; viennent ensuite le nombre de participants à ces même obsèques, la présence de personnalités : ministres, présidents de la République actuels, passés, futurs, de célébrités, ainsi que leurs réactions dans les médias, la création d’une commémoration anniversaire, etc.

L’avenir du martyr

Il est vivement conseillé au martyr de ne pas trop y penser.

Et finalement

Arnaud Beltrame s’endort une médaille sur le corps.

EDIT : Ah bah oui mais nan mais on en avait un autre avant (Photo : Google)

qui sacrifia sa vie à la prison pour faire progresser la cause nazillonne.
Comment dites-vous ? Pas un martyr ?
Ça dépend de quel "coté" on se place ? :)

Ça dépend si l’on entend considérer la nazillonnerie comme un... "coté ? :)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document